Bilan global

Si vous cherchez à mieux vous connaître, à savoir quelles sont les particularités de votre fonctionnement, vous pourriez effectuer un bilan psychologique complet, c'est-à-dire évaluant votre fonctionnement cognitif et psychoaffectif. Un entretien clinique préalable est indispensable pour évaluer votre demande et aborder des éléments signifiants de votre histoire et votre situation.

 

Pour le réaliser, j'utilise une échelle de Weschler (WISC V pour les enfants, WAIS IV pour les adultes) et diverses épreuves exploration du fonctionnement psychoaffectif.

 

Les échelles de Weschler mesurent ce qu'on appelle les manifestations de l'intelligence générale ; elles sont souvent, bien qu'abusivement, appelées "test de QI". Si elles permettent en effet de calculer un quotient intellectuel, il arrive souvent que celui-ci soit non significatif en raison de l'hétérogénéité des résultats (grande majorité en cas de haut potentiel). Cela signifie qu'il ne peut pas être interprété en tant que tel. Les indices, ou sous-échelles, qui le composent donnent des indications plus intéressantes, mais peut-être moins "vendeuses" pour le grand public. Il s'agit de la Compréhension Verbale, du Raisonnement Perceptif, de la Mémoire de Travail et de la Vitesse de Traitement.

 

Le QI n'est pas un score absolu mais est une mesure obtenue en comparaison avec la moyenne de la classe d'âge du sujet. Il me semble important de relativiser la notion-même de QI en faisant une analogie avec la mesure de la température : celle-ci vous renseigne sur la présence d'un état infectieux mais ne vous donne pas le diagnostic. De même, il est absurde de déclarer qu'une personne qui a un QI de plus de 130 est à haut potentiel et il est abusif d'affirmer que quelqu'un qui n'atteint pas ce chiffre ne l'est pas !

 

Enfin, les épreuves psychoaffectives sont des tests qui cherchent à refléter l'état émotionnel et le fonctionnement relationnel, la manière qu'a la personne de s'ajuster aux situations qu'elle vit. Ils peuvent mettre au jour des angoisses, des préoccupations particulières, qui auront bien entendu des répercussions sur le plan du fonctionnement cognitif.

 

L'ensemble des observations issues de la passation des tests sont analysées et mises en relation avec les données recueillies lors de l'entretien préalable. Elles permettent ensuite de dresser un portrait du fonctionnement global de la personne. Ce portrait est comme une photographie prise à un moment donné et dans des circonstances données. Son intérêt est multiple : il peut servir de base à des décisions d'orientation scolaire ou professionnelle ou à des aménagements, à la prise en charge de certains troubles qu'il a révélés, à un travail psychothérapeutique, ou simplement à une meilleure connaissance de soi, comme par exemple lorsqu'est mis en évidence un fonctionnement de type haut potentiel ou surdoué.